Installation et réparation de serrures

L’installation et rĂ©paration de serrures :

Lorsque vous ferez installer une nouvelle serrure, il est important de tenir compte du niveau de sécurité que vous recherchez.

Il est important de comprendre la différence entre une serrure A2P et non A2P.

Serrurier Express 24h vous conseille sur le choix de votre nouvelle installation de serrure selon diffĂ©rents paramĂštres tel que le choix du nombre de points, le niveau de rĂ©sistance face Ă  un cambrioleur, le type de serrure qui s’adapte le mieux sur votre porte et surtout en prenant en compte votre budget
Pour vous aider Ă  comprendre les diffĂ©rentes serrures du marchĂ©, il faut savoir qu’il existe 3 types de serrure, les serrures dite encastrĂ©e ou Ă  garde-manger, les serrures en applique et les serrures carĂ©nĂ©es.

Notre savoir faire

Nos serruriers sont formés pour vous proposer un diagnostic de sécurité. Ils prennent en compte le niveau de sécurité de votre immeuble, la qualité globale de votre porte, la valeur de ce que vous pourrez éventuellement protéger et également le budget que vous ne pourrez pas dépasser.

Serrurier Express 24h vous propose l’installation de tout type de serrure et de toute marque.

Les 3 types de serrures les plus courantes

Serrure en applique  : boitier visible 

Une serrure en applique peut avoir de 1 Ă  5 points de fermeture, elle se compose d’au moins un boitier central avec tringle apparent dĂ©pendant du mĂ©canisme central au diffĂ©rent point de fermeture. Elles peuvent ĂȘtre certifiĂ©es A2P ou non selon les marques et les modĂšles.

Serrure carĂ©nĂ©e  : utilisĂ©e pour masquer la tringlerie (Plus esthĂ©tique)Une serrure carĂ©nĂ©e est une serrure en applique avec un habillage qui permet de cacher la tringlerie, et ne s’installe pas sur des montants de porte Ă©troites. 

Cela donne à la serrure un aspect plus esthétique que la simple serrure en applique, une meilleure solidité.

Une serrure carénée fonctionne comme une serrure à applique.

Elle est Ă©quipĂ©e d’une poignĂ©e et/ou d’un crochet et peut s’ouvrir, selon les modĂšles, par la droite ou par la gauche.

La serrure carénée dispose de 3 à 11 points de fermetures ce qui permet une trÚs bonne sécurité. généralement elles sont toutes certifiées A2P

Serrure Ă  encastrer

La serrure à encastrer dite à mortaiser ou à larder, se pose directement dans une fente sur la porte et devient invisible, 

Les serrures Ă  encastrer sont des serrures de porte encastrĂ©es dans l’axe de la porte. On les fixe en effet dans l’Ă©paisseur de la porte, aprĂšs avoir fait une entaille dans cette derniĂšre.

Ce type de serrure se différencie des serrures en applique et des serrures carénées.

Deux principaux types de serrure Ă  encastrer

On distingue deux types de serrures Ă  encastrer :

– Les serrures Ă  encastrer mono point  : ce mĂ©canisme est appelĂ© ainsi car il ne propose qu’un seul point de fermeture.

– La serrure Ă  encastrer multipoints : une rotation lĂ©gĂšre de la clĂ© permet d’actionner le mĂ©canisme de la serrure. Elle est dotĂ©e le plus frĂ©quemment de 3 Ă  5 points de fermeture disposĂ©s de haut en bas de la porte.

Ce systĂšme offre une grande sĂ©curitĂ©, ces serrures sont Ă©quipĂ©es de goupilles anti sciages, systĂšme de condamnation de gorge, dispositif anti recul de pĂȘne.

0 min
Intervention rapide
0 h/24
De jour comm de nuit
0 jours/7
Toujours disponible en cas de problĂšme

Serrurier Express H24 intervient également pour tout autre type de serrures : 

  1. Serrure Ă  cylindre simple (serrure Ă  goupilles) : C’est le type de serrure le plus courant. Elle utilise des goupilles de diffĂ©rentes longueurs pour empĂȘcher le mouvement du pĂȘne sauf si la clĂ© correcte est insĂ©rĂ©e.

  2. Serrure Ă  cylindre europĂ©en : Similaire Ă  la serrure Ă  goupilles, mais avec un cylindre plus long. Elle est souvent utilisĂ©e dans les portes en verre et les portes d’entrĂ©e.

  3. Serrure tubulaire (serrure à goupilles radiales) : Elle utilise des goupilles disposées en cercle autour du cylindre, offrant une sécurité accrue.

  4. Serrure Ă  disque : Au lieu de goupilles, elle utilise des disques rotatifs. Chaque disque doit ĂȘtre alignĂ© correctement pour ouvrir la serrure.

  5. Serrure Ă  code : Elle nĂ©cessite l’entrĂ©e d’un code numĂ©rique pour dĂ©verrouiller la porte. Certains modĂšles utilisent des claviers physiques, tandis que d’autres utilisent des Ă©crans tactiles.

  6. Serrure biométrique : Elle utilise des caractéristiques physiques uniques, comme les empreintes digitales, la rétine ou la reconnaissance faciale, pour déverrouiller la porte.

  7. Serrure Ă©lectronique : Elle est souvent utilisĂ©e avec des cartes magnĂ©tiques, des badges ou des clĂ©s Ă©lectroniques. Certaines serrures Ă©lectroniques peuvent ĂȘtre contrĂŽlĂ©es Ă  distance.

  8. Serrure Ă  pĂȘne dormant : Elle est souvent utilisĂ©e en complĂ©ment d’une serrure principale. Le pĂȘne dormant est une barre mĂ©tallique qui s’Ă©tend dans le chambranle pour renforcer la sĂ©curitĂ©.

  9. Serrure multipoints : Elle comporte plusieurs points de verrouillage, améliorant la sécurité en verrouillant la porte à différents endroits.

  10. Serrure de sĂ©curitĂ© : Conçue pour offrir une protection renforcĂ©e contre les tentatives d’effraction, souvent avec des caractĂ©ristiques anti-perçage, anti-crochetage et anti-effraction.

  11. Serrure connectĂ©e : Ă©galement connue sous le nom de serrure intelligente, est un dispositif de verrouillage qui utilise la technologie sans fil pour se connecter Ă  d’autres appareils, gĂ©nĂ©ralement via Bluetooth, Wi-Fi ou d’autres protocoles de communication.

Serrure Ă  cylindre simple (serrure Ă  goupilles)

**1. Composition : La serrure Ă  cylindre simple se compose de plusieurs parties essentielles, dont le cylindre, le pĂȘne, le ressort, les goupilles et le boĂźtier. Le cylindre est la partie principale qui abrite le mĂ©canisme de verrouillage.

**2. Cylindre : Le cylindre est gĂ©nĂ©ralement une piĂšce tubulaire dans laquelle la clĂ© est insĂ©rĂ©e. Il peut ĂȘtre en laiton, en acier ou en d’autres matĂ©riaux rĂ©sistants. Le cylindre tourne Ă  l’intĂ©rieur du boĂźtier pour actionner le mĂ©canisme de verrouillage.

**3. Goupilles : Les goupilles sont des piĂšces cylindriques de diffĂ©rentes longueurs placĂ©es Ă  l’intĂ©rieur du cylindre. Elles sont disposĂ©es en paires, avec une goupille supĂ©rieure et une goupille infĂ©rieure. Lorsque la clĂ© est insĂ©rĂ©e dans le cylindre, les goupilles doivent ĂȘtre alignĂ©es correctement pour permettre la rotation du cylindre.

**4. Ressorts : Chaque paire de goupilles est maintenue en place par un ressort. Les ressorts exercent une pression constante sur les goupilles, les poussant vers le bas.

**5. Clé : La clé de la serrure à cylindre simple a des encoches ou des découpes spécifiques qui correspondent aux différentes longueurs des goupilles. Lorsque la clé est insérée, elle soulÚve les goupilles à la bonne hauteur, permettant au cylindre de tourner.

**6. MĂ©canisme de verrouillage : Lorsque les goupilles sont correctement alignĂ©es par la clĂ©, le cylindre peut tourner. Cette rotation du cylindre libĂšre le mĂ©canisme de verrouillage, permettant au pĂȘne (la partie mobile de la serrure) de se rĂ©tracter ou de s’Ă©tendre, en fonction de la direction de rotation.

**7. PĂȘne : Le pĂȘne est la partie de la serrure qui s’engage dans la gĂąche (le trou dans le chambranle) pour verrouiller la porte. Il peut ĂȘtre plat, conique ou en forme de crochet, selon le type spĂ©cifique de serrure.

**8. GĂąche : La gĂąche est la piĂšce fixĂ©e au chambranle de la porte. Lorsque la porte est fermĂ©e, le pĂȘne de la serrure s’engage dans la gĂąche, maintenant la porte fermĂ©e.

**9. SĂ©curitĂ© : Les serrures Ă  cylindre simple sont gĂ©nĂ©ralement sĂ©curisĂ©es contre les attaques courantes telles que le crochetage et le bumping, mais elles peuvent ĂȘtre vulnĂ©rables Ă  des techniques plus avancĂ©es. Certains modĂšles intĂšgrent des fonctionnalitĂ©s de sĂ©curitĂ© supplĂ©mentaires pour renforcer la protection.

En rĂ©sumĂ©, la serrure Ă  cylindre simple est un mĂ©canisme de verrouillage classique qui utilise des goupilles pour empĂȘcher le mouvement du cylindre, sauf si la clĂ© correcte est insĂ©rĂ©e, assurant ainsi la sĂ©curitĂ© des portes.

Serrure à cylindre européen

1. Composition : La serrure Ă  cylindre europĂ©en est constituĂ©e de plusieurs composants, dont le cylindre, le pĂȘne, le boĂźtier, les goupilles, les ressorts, et Ă©ventuellement, d’autres dispositifs de sĂ©curitĂ©.

2. Cylindre : Le cylindre est la partie principale de la serrure Ă  cylindre europĂ©en. Il est gĂ©nĂ©ralement de forme allongĂ©e et peut ĂȘtre en laiton, en acier ou en d’autres matĂ©riaux rĂ©sistants. Le cylindre renferme le mĂ©canisme de verrouillage et est insĂ©rĂ© dans le boĂźtier de la serrure.

3. Goupilles : Comme dans une serrure Ă  cylindre simple, la serrure Ă  cylindre europĂ©en utilise des goupilles pour empĂȘcher le mouvement du cylindre. Ces goupilles sont disposĂ©es en paires, avec une goupille supĂ©rieure et une goupille infĂ©rieure. Elles doivent ĂȘtre alignĂ©es correctement par la clĂ© pour permettre la rotation du cylindre.

4. Ressorts : Chaque paire de goupilles est maintenue en place par un ressort. Ces ressorts exercent une pression constante sur les goupilles, les poussant vers le bas.

5. Clé : La clé de la serrure à cylindre européen a des encoches ou des découpes spécifiques qui correspondent aux différentes longueurs des goupilles. Lorsque la clé est insérée, elle soulÚve les goupilles à la bonne hauteur, permettant au cylindre de tourner.

6. MĂ©canisme de verrouillage : Lorsque les goupilles sont correctement alignĂ©es par la clĂ©, le cylindre peut tourner. Cette rotation du cylindre libĂšre le mĂ©canisme de verrouillage, permettant au pĂȘne (la partie mobile de la serrure) de se rĂ©tracter ou de s’Ă©tendre, en fonction de la direction de rotation.

7. PĂȘne : Le pĂȘne de la serrure Ă  cylindre europĂ©en est la partie mobile qui s’engage dans la gĂąche pour verrouiller la porte. Il peut ĂȘtre plat, conique ou en forme de crochet, selon le type spĂ©cifique de serrure.

8. GĂąche : La gĂąche est la piĂšce fixĂ©e au chambranle de la porte. Lorsque la porte est fermĂ©e, le pĂȘne de la serrure s’engage dans la gĂąche, maintenant la porte fermĂ©e.

9. Dispositifs de sĂ©curitĂ© supplĂ©mentaires : Certains modĂšles de serrures Ă  cylindre europĂ©en peuvent comporter des dispositifs de sĂ©curitĂ© supplĂ©mentaires, tels que des Ă©lĂ©ments anti-crochetage, anti-perçage ou anti-casse, pour renforcer la protection contre les tentatives d’effraction.

En rĂ©sumĂ©, la serrure Ă  cylindre europĂ©en est une Ă©volution de la serrure Ă  cylindre simple, offrant souvent une meilleure rĂ©sistance aux techniques d’effraction avancĂ©es. Elle reste largement utilisĂ©e en raison de sa fiabilitĂ© et de ses fonctionnalitĂ©s de sĂ©curitĂ© amĂ©liorĂ©es.

 

Serrure tubulaire (serrure Ă  goupilles radiales) ou Ă  disque

  1. Composition : La serrure tubulaire est constituée de plusieurs composants, dont le cylindre, les goupilles radiales, le boßtier, les ressorts, la clé et le mécanisme de verrouillage.

  2. Cylindre : Le cylindre est une piĂšce tubulaire dans laquelle la clĂ© est insĂ©rĂ©e. Il peut ĂȘtre fabriquĂ© en laiton, en acier ou en d’autres matĂ©riaux rĂ©sistants. Le cylindre tourne Ă  l’intĂ©rieur du boĂźtier pour activer le mĂ©canisme de verrouillage.

  3. Goupilles radiales : La serrure tubulaire utilise des goupilles radiales, qui sont disposées en cercle autour du cylindre. Contrairement aux goupilles traditionnelles, les goupilles radiales sont alignées radialement plutÎt que longitudinalement. La clé a des encoches qui doivent aligner correctement ces goupilles pour permettre la rotation du cylindre.

  4. Ressorts : Chaque goupille radiale est maintenue en place par un ressort, qui exerce une pression constante sur la goupille. Les ressorts sont conçus pour pousser les goupilles vers l’extĂ©rieur du cylindre.

  5. ClĂ© : La clĂ© de la serrure tubulaire a des encoches ou des dĂ©coupes spĂ©cifiques qui correspondent aux emplacements des goupilles radiales. Lorsque la clĂ© est insĂ©rĂ©e, elle pousse les goupilles radiales vers l’intĂ©rieur ou l’extĂ©rieur du cylindre, permettant ainsi au cylindre de tourner.

  6. MĂ©canisme de verrouillage : Lorsque les goupilles radiales sont correctement alignĂ©es par la clĂ©, le cylindre peut tourner. Cette rotation libĂšre le mĂ©canisme de verrouillage, permettant au pĂȘne (la partie mobile de la serrure) de se rĂ©tracter ou de s’Ă©tendre, en fonction de la direction de rotation.

  7. PĂȘne : Le pĂȘne est la partie mobile de la serrure qui s’engage dans la gĂąche (le trou dans le chambranle) pour verrouiller la porte. Il peut avoir diffĂ©rentes formes en fonction du type spĂ©cifique de serrure tubulaire.

  8. GĂąche : La gĂąche est la piĂšce fixĂ©e au chambranle de la porte. Lorsque la porte est fermĂ©e, le pĂȘne de la serrure s’engage dans la gĂąche, maintenant la porte fermĂ©e.

  9. Sécurité : Les serrures tubulaires sont conçues pour offrir une sécurité accrue, notamment en raison de la disposition radiale des goupilles, qui rend plus difficile le crochetage de la serrure. Certains modÚles peuvent également comporter des fonctionnalités de sécurité supplémentaires.

En rĂ©sumĂ©, la serrure tubulaire est un type de serrure Ă  goupilles qui utilise des goupilles radiales disposĂ©es en cercle autour du cylindre. Cette disposition particuliĂšre offre une rĂ©sistance accrue contre certaines techniques d’effraction, en faisant un choix populaire dans divers contextes de sĂ©curitĂ©.

 

Serrure Ă  code

  1. Composition : Une serrure Ă  code Ă©lectronique est constituĂ©e de plusieurs composants Ă©lectroniques et mĂ©caniques, notamment le clavier numĂ©rique, le boĂźtier Ă©lectronique, le mĂ©canisme de verrouillage, et Ă©ventuellement un Ă©cran d’affichage.

  2. Clavier numĂ©rique : Le clavier numĂ©rique est la partie visible de la serrure Ă  code, et c’est lĂ  que l’utilisateur entre le code d’accĂšs. Il peut s’agir d’un clavier tactile ou de touches physiques. Certains modĂšles peuvent Ă©galement inclure des boutons rĂ©troĂ©clairĂ©s pour une utilisation facilitĂ©e dans l’obscuritĂ©.

  3. BoĂźtier Ă©lectronique : Le boĂźtier Ă©lectronique contient le circuit Ă©lectronique qui traite les entrĂ©es du clavier, vĂ©rifie le code d’accĂšs et contrĂŽle le mĂ©canisme de verrouillage. Il peut Ă©galement contenir la batterie ou ĂȘtre connectĂ© Ă  une source d’alimentation externe.

  4. MĂ©canisme de verrouillage : Contrairement aux serrures mĂ©caniques traditionnelles, une serrure Ă  code utilise un mĂ©canisme Ă©lectronique pour dĂ©verrouiller le pĂȘne. Ce mĂ©canisme peut ĂȘtre actionnĂ© par un moteur ou un dispositif similaire, contrĂŽlĂ© par le boĂźtier Ă©lectronique.

  5. Code d’accĂšs : Les utilisateurs peuvent dĂ©finir un code d’accĂšs unique pour dĂ©verrouiller la serrure. Certains modĂšles permettent la programmation de plusieurs codes pour diffĂ©rents utilisateurs. Certains dispositifs peuvent Ă©galement inclure la possibilitĂ© de gĂ©nĂ©rer des codes temporaires pour des accĂšs limitĂ©s dans le temps.

  6. Écran d’affichage (optionnel) : Certains modĂšles de serrures Ă  code peuvent ĂȘtre Ă©quipĂ©s d’un Ă©cran d’affichage pour montrer des informations telles que l’Ă©tat de la batterie, l’heure ou d’autres paramĂštres liĂ©s Ă  la serrure.

  7. Alimentation : La serrure Ă  code peut ĂȘtre alimentĂ©e par des piles intĂ©grĂ©es ou des piles externes, ou encore ĂȘtre connectĂ©e Ă  une source d’alimentation Ă©lectrique. Certains modĂšles incluent des avertissements de batterie faible.

  8. SĂ©curitĂ© : Les serrures Ă  code Ă©lectronique peuvent inclure des fonctionnalitĂ©s de sĂ©curitĂ© avancĂ©es telles que la dĂ©tection d’intrusion, la rĂ©sistance aux attaques par force brute, et la possibilitĂ© de dĂ©sactiver temporairement le clavier aprĂšs plusieurs tentatives infructueuses.

  9. ConnectivitĂ© : Certains modĂšles de serrures Ă  code peuvent ĂȘtre connectĂ©s Ă  des systĂšmes domotiques, permettant un contrĂŽle Ă  distance via une application mobile. Cela peut Ă©galement inclure des fonctionnalitĂ©s telles que l’intĂ©gration avec des camĂ©ras de sĂ©curitĂ© ou des systĂšmes d’alarme.

  10. RĂ©troaction visuelle/audible : La plupart des serrures Ă  code fournissent une rĂ©troaction visuelle ou auditive pour indiquer si le code a Ă©tĂ© entrĂ© correctement ou non, offrant ainsi une confirmation Ă  l’utilisateur.

En rĂ©sumĂ©, une serrure Ă  code est une solution de verrouillage Ă©lectronique qui utilise des codes d’accĂšs pour dĂ©verrouiller la porte. Elle offre une alternative pratique aux serrures traditionnelles, avec la possibilitĂ© de personnaliser les codes, d’enregistrer des activitĂ©s et de renforcer la sĂ©curitĂ© globale.

 

Serrure biométrique

  1. Capteur biomĂ©trique : La serrure biomĂ©trique utilise un capteur pour collecter des donnĂ©es biomĂ©triques spĂ©cifiques de l’utilisateur. Les types de capteurs couramment utilisĂ©s comprennent les capteurs d’empreintes digitales, les scanners rĂ©tiniens, les scanners d’iris, les capteurs de reconnaissance faciale ou mĂȘme les scanners de veinage de la main.

  2. Base de donnĂ©es biomĂ©trique : Les donnĂ©es biomĂ©triques collectĂ©es par le capteur sont comparĂ©es avec celles stockĂ©es dans une base de donnĂ©es interne Ă  la serrure. Cette base de donnĂ©es peut contenir des informations sur les empreintes digitales, les caractĂ©ristiques de l’iris, les modĂšles faciaux, etc.

  3. CapacitĂ© d’enregistrement : La capacitĂ© d’enregistrement d’une serrure biomĂ©trique dĂ©termine le nombre d’utilisateurs diffĂ©rents qui peuvent ĂȘtre enregistrĂ©s dans le systĂšme. Les modĂšles plus avancĂ©s peuvent prendre en charge un grand nombre d’utilisateurs.

  4. Algorithme de reconnaissance : Les serrures biomĂ©triques utilisent des algorithmes de reconnaissance pour comparer les donnĂ©es biomĂ©triques enregistrĂ©es avec celles prĂ©sentĂ©es par l’utilisateur. Ces algorithmes sont conçus pour assurer une prĂ©cision Ă©levĂ©e tout en minimisant les fausses acceptations et les fausses rejets.

  5. MĂ©canisme de verrouillage : Une fois que l’utilisateur est authentifiĂ© avec succĂšs, le mĂ©canisme de verrouillage est activĂ©, permettant l’ouverture de la serrure. Ce mĂ©canisme peut ĂȘtre motorisĂ© et contrĂŽlĂ© Ă©lectroniquement.

  6. Écran d’affichage : Certains modĂšles de serrures biomĂ©triques sont Ă©quipĂ©s d’un Ă©cran d’affichage pour fournir des informations Ă  l’utilisateur, comme la rĂ©ussite de l’authentification, des instructions ou des alertes.

  7. SĂ©curitĂ© : Les serrures biomĂ©triques sont conçues pour offrir un niveau Ă©levĂ© de sĂ©curitĂ© en utilisant des caractĂ©ristiques uniques de l’utilisateur. Cependant, la sĂ©curitĂ© dĂ©pend de la qualitĂ© du capteur, de l’algorithme de reconnaissance, et de la protection contre les tentatives de contournement telles que la falsification d’empreintes digitales.

  8. Alimentation : Les serrures biomĂ©triques peuvent ĂȘtre alimentĂ©es par des piles intĂ©grĂ©es, des piles externes ou ĂȘtre connectĂ©es Ă  une source d’alimentation Ă©lectrique. Certains modĂšles intĂšgrent des mĂ©canismes de sauvegarde en cas de panne de courant.

  9. Connectivité : Certains modÚles de serrures biométriques offrent une connectivité avec des systÚmes domotiques, des applications mobiles, ou des systÚmes de surveillance, permettant le contrÎle à distance et la gestion des autorisations.

  10. Sauvegarde d’urgence : Certains modĂšles intĂšgrent des mĂ©thodes de sauvegarde d’urgence, comme l’utilisation d’une clĂ© mĂ©canique ou d’un code PIN, au cas oĂč le capteur biomĂ©trique ne serait pas disponible ou en cas de problĂšme technique.

En rĂ©sumĂ©, une serrure biomĂ©trique utilise les caractĂ©ristiques physiques uniques de l’utilisateur pour autoriser l’accĂšs. Elle offre un niveau Ă©levĂ© de sĂ©curitĂ© et de commoditĂ©, mais le choix d’une serrure biomĂ©trique doit prendre en compte la qualitĂ© du capteur, la prĂ©cision de l’algorithme de reconnaissance, et la fiabilitĂ© globale du systĂšme.

 
 

Serrure Ă©lectronique

  1. Clavier Ă©lectronique : Une serrure Ă©lectronique est Ă©quipĂ©e d’un clavier Ă©lectronique qui permet Ă  l’utilisateur d’entrer un code numĂ©rique pour dĂ©verrouiller la porte. Ce clavier peut ĂȘtre physique ou tactile, selon le modĂšle.

  2. Code d’accĂšs : L’utilisateur doit entrer un code d’accĂšs prĂ©dĂ©fini pour dĂ©verrouiller la serrure. Certains modĂšles permettent de programmer plusieurs codes pour diffĂ©rents utilisateurs, offrant ainsi une flexibilitĂ© dans la gestion des accĂšs.

  3. Écran d’affichage : Certains modĂšles de serrures Ă©lectroniques sont Ă©quipĂ©s d’un Ă©cran d’affichage pour fournir des informations Ă  l’utilisateur, telles que des messages de bienvenue, des instructions, ou des alertes en cas de batterie faible.

  4. MĂ©canisme de verrouillage : Contrairement aux serrures mĂ©caniques traditionnelles, une serrure Ă©lectronique utilise un mĂ©canisme de verrouillage Ă©lectronique qui peut ĂȘtre activĂ© et dĂ©sactivĂ© Ă©lectroniquement. Ce mĂ©canisme peut ĂȘtre motorisĂ© pour une ouverture et une fermeture automatiques.

  5. Alimentation : Les serrures Ă©lectroniques peuvent ĂȘtre alimentĂ©es par des piles intĂ©grĂ©es, des piles externes, ou ĂȘtre connectĂ©es Ă  une source d’alimentation Ă©lectrique. Certains modĂšles intĂšgrent des mĂ©canismes de sauvegarde en cas de panne de courant.

  6. SĂ©curitĂ© : Les serrures Ă©lectroniques intĂšgrent des fonctionnalitĂ©s de sĂ©curitĂ© avancĂ©es, telles que la protection contre les attaques par force brute (tentatives rĂ©pĂ©tĂ©es de saisie de codes incorrects), des alertes en cas de tentative d’intrusion, et parfois la possibilitĂ© de bloquer temporairement l’accĂšs.

  7. ConnectivitĂ© : Certains modĂšles de serrures Ă©lectroniques offrent une connectivitĂ© avec des systĂšmes domotiques, des applications mobiles, ou d’autres dispositifs intelligents. Cela permet le contrĂŽle Ă  distance, la gestion des autorisations, et parfois mĂȘme l’intĂ©gration avec d’autres dispositifs de sĂ©curitĂ©.

  8. Cartes ou badges : Certains modĂšles de serrures Ă©lectroniques permettent l’utilisation de cartes magnĂ©tiques, de badges RFID ou d’autres dispositifs Ă©lectroniques pour dĂ©verrouiller la porte. Cela offre une alternative au code d’accĂšs.

  9. Historique d’utilisation : Certains modĂšles peuvent enregistrer un historique des utilisations, indiquant quand la porte a Ă©tĂ© dĂ©verrouillĂ©e, qui l’a dĂ©verrouillĂ©e, etc.

  10. Sauvegarde d’urgence : Certains modĂšles de serrures Ă©lectroniques incluent des mĂ©thodes de sauvegarde d’urgence, telles que l’utilisation d’une clĂ© mĂ©canique ou d’un code PIN, au cas oĂč le systĂšme Ă©lectronique serait dĂ©faillant.

En rĂ©sumĂ©, une serrure Ă©lectronique utilise des composants Ă©lectroniques pour contrĂŽler l’accĂšs, offrant des fonctionnalitĂ©s avancĂ©es de gestion des utilisateurs et d’intĂ©gration avec d’autres systĂšmes. Elle peut fonctionner de maniĂšre autonome ou ĂȘtre intĂ©grĂ©e Ă  des systĂšmes plus vastes, selon les besoins de l’utilisateur.

Serrure Ă  pĂȘne dormant

  1. PĂȘne dormant : La caractĂ©ristique principale de la serrure Ă  pĂȘne dormant est le pĂȘne dormant lui-mĂȘme. Il s’agit d’une tige mĂ©tallique plate ou cylindrique qui se dĂ©place horizontalement Ă  l’intĂ©rieur de la serrure. Le pĂȘne dormant s’engage dans la gĂąche du chambranle pour verrouiller la porte.

  2. GĂąche : La gĂąche est une plaque mĂ©tallique fixĂ©e au chambranle de la porte. Lorsque la porte est fermĂ©e, le pĂȘne dormant s’insĂšre dans la gĂąche, crĂ©ant ainsi un verrouillage sĂ©curisĂ©. La gĂąche peut ĂȘtre Ă©quipĂ©e d’une encoche ou d’un trou pour accueillir le pĂȘne.

  3. MĂ©canisme de verrouillage : La serrure Ă  pĂȘne dormant utilise un mĂ©canisme interne pour contrĂŽler le mouvement du pĂȘne dormant. Ce mĂ©canisme peut ĂȘtre activĂ© par une clĂ©, une poignĂ©e, ou un bouton Ă  l’intĂ©rieur.

  4. ClĂ© : La plupart des serrures Ă  pĂȘne dormant sont Ă©quipĂ©es d’un cylindre de serrure qui peut ĂȘtre actionnĂ© par une clĂ©. Lorsque la clĂ© est insĂ©rĂ©e et tournĂ©e, elle actionne le mĂ©canisme interne, permettant au pĂȘne dormant de se dĂ©placer et de verrouiller ou dĂ©verrouiller la porte.

  5. PoignĂ©e ou bouton intĂ©rieur : Du cĂŽtĂ© intĂ©rieur de la porte, une serrure Ă  pĂȘne dormant peut avoir une poignĂ©e ou un bouton qui permet de verrouiller ou dĂ©verrouiller la porte sans utiliser de clĂ©. Cela offre une sortie facile en cas d’urgence.

  6. Ressorts : Certains modĂšles de serrures Ă  pĂȘne dormant utilisent des ressorts pour faciliter le mouvement du pĂȘne dormant et pour assurer qu’il se rĂ©tracte correctement lorsque la porte est ouverte.

  7. Design de la serrure : Les serrures Ă  pĂȘne dormant peuvent ĂȘtre disponibles dans diffĂ©rents designs et finitions pour s’adapter Ă  l’esthĂ©tique de la porte ou de la porte d’entrĂ©e.

  8. SĂ©curitĂ© : Les serrures Ă  pĂȘne dormant offrent un niveau de sĂ©curitĂ© de base. Cependant, pour une sĂ©curitĂ© optimale, elles peuvent ĂȘtre utilisĂ©es en complĂ©ment d’autres dispositifs de verrouillage, tels que des serrures multipoints.

  9. Installation : Les serrures Ă  pĂȘne dormant sont gĂ©nĂ©ralement faciles Ă  installer et peuvent ĂȘtre utilisĂ©es sur une variĂ©tĂ© de portes, y compris les portes d’entrĂ©e, les portes intĂ©rieures, et les portes de chambre.

  10. Utilisation polyvalente : Les serrures Ă  pĂȘne dormant sont couramment utilisĂ©es dans les rĂ©sidences, les bureaux, et d’autres types de bĂątiments. Elles peuvent ĂȘtre utilisĂ©es comme serrures principales ou en conjonction avec d’autres serrures sur la mĂȘme porte.

En rĂ©sumĂ©, la serrure Ă  pĂȘne dormant est un mĂ©canisme simple et efficace pour verrouiller une porte. Elle offre une sĂ©curitĂ© de base et est largement utilisĂ©e dans une variĂ©tĂ© d’applications.

Serrure multipoints

  1. Multipoints : La caractĂ©ristique principale d’une serrure multipoints est qu’elle comporte plusieurs points de verrouillage sur la porte. Contrairement Ă  une serrure Ă  un seul point (comme une serrure Ă  pĂȘne dormant), une serrure multipoints peut verrouiller la porte en plusieurs endroits simultanĂ©ment.

  2. PĂȘnes : Une serrure multipoints est Ă©quipĂ©e de plusieurs pĂȘnes qui s’engagent dans le chambranle de la porte Ă  diffĂ©rents endroits. Ces pĂȘnes peuvent ĂȘtre disposĂ©s verticalement ou horizontalement sur la porte.

  3. GĂąches multiples : Correspondant aux pĂȘnes, la serrure multipoints a des gĂąches multiples sur le chambranle. Chaque pĂȘne s’engage dans sa propre gĂąche, crĂ©ant ainsi une sĂ©curitĂ© renforcĂ©e.

  4. MĂ©canisme de verrouillage : Le mĂ©canisme de verrouillage d’une serrure multipoints est plus complexe que celui d’une serrure Ă  un seul point. Il peut ĂȘtre actionnĂ© par une clĂ©, une poignĂ©e, un bouton ou un cylindre de serrure, en fonction du modĂšle.

  5. ClĂ© : La plupart des serrures multipoints sont Ă©quipĂ©es d’un cylindre de serrure qui peut ĂȘtre actionnĂ© par une clĂ©. L’utilisation de la clĂ© active simultanĂ©ment tous les points de verrouillage.

  6. Poignée ou bouton intérieur : Du cÎté intérieur de la porte, une serrure multipoints peut avoir une poignée ou un bouton qui permet de verrouiller ou déverrouiller la porte sans utiliser de clé.

  7. Ressorts ou mĂ©canismes d’entraĂźnement : Certains modĂšles de serrures multipoints utilisent des ressorts ou des mĂ©canismes d’entraĂźnement pour faciliter le mouvement des pĂȘnes et pour assurer qu’ils se rĂ©tractent correctement lorsque la porte est ouverte.

  8. Sécurité renforcée : Les serrures multipoints offrent une sécurité plus élevée que les serrures à un seul point, car elles distribuent la force de maniÚre plus égale sur toute la porte, ce qui les rend plus difficiles à forcer.

  9. Installation : L’installation d’une serrure multipoints peut ĂȘtre plus complexe que celle d’une serrure Ă  un seul point, nĂ©cessitant parfois l’intervention d’un professionnel. Cependant, elle offre une protection plus Ă©levĂ©e.

  10. Utilisation courante : Les serrures multipoints sont souvent utilisĂ©es sur les portes d’entrĂ©e rĂ©sidentielles, mais elles peuvent Ă©galement ĂȘtre utilisĂ©es sur d’autres types de portes nĂ©cessitant une sĂ©curitĂ© accrue.

  11. Design variĂ© : Comme pour d’autres types de serrures, les serrures multipoints sont disponibles dans une variĂ©tĂ© de designs et de finitions pour s’adapter Ă  l’esthĂ©tique de la porte.

En rĂ©sumĂ©, une serrure multipoints est une solution de verrouillage robuste et sĂ©curisĂ©e qui utilise plusieurs points de verrouillage pour renforcer la sĂ©curitĂ© de la porte. Elle est particuliĂšrement adaptĂ©e pour les portes d’entrĂ©e oĂč la sĂ©curitĂ© est une prĂ©occupation majeure.

 

Serrure de sécurité

  1. Construction robuste : Les serrures de sĂ©curitĂ© sont fabriquĂ©es avec des matĂ©riaux solides et rĂ©sistants, tels que l’acier renforcĂ©, le laiton, ou d’autres alliages durables. Cela garantit une rĂ©sistance accrue contre les tentatives d’effraction.

  2. MĂ©canisme de verrouillage avancĂ© : Les serrures de sĂ©curitĂ© sont Ă©quipĂ©es de mĂ©canismes de verrouillage avancĂ©s qui offrent une protection supĂ©rieure contre le crochetage, le bumping, le perçage et d’autres techniques d’effraction courantes. Certains modĂšles intĂšgrent des goupilles spĂ©ciales, des disques rotatifs, ou d’autres innovations pour renforcer la sĂ©curitĂ©.

  3. SystÚme à plusieurs points : Certaines serrures de sécurité sont dotées de systÚmes à plusieurs points de verrouillage. Ces systÚmes engagent simultanément plusieurs points de verrouillage, distribuant ainsi la force de maniÚre égale sur toute la porte.

  4. RĂ©sistance aux attaques physiques : Les serrures de sĂ©curitĂ© sont conçues pour rĂ©sister aux attaques physiques, telles que les coups de pied, les tentatives d’arrachement, et les attaques au marteau. Des plaques de renfort ou des coquilles peuvent ĂȘtre intĂ©grĂ©es pour protĂ©ger le mĂ©canisme interne.

  5. Carters de protection : Certains modÚles incluent des carters de protection qui recouvrent le cylindre de la serrure, offrant une protection supplémentaire contre le perçage et le forage.

  6. Clés de sécurité : Les serrures de sécurité utilisent souvent des clés de sécurité qui sont plus complexes et difficiles à reproduire que les clés standard. Certaines utilisent également des clés réversibles ou des clés avec des coupes complexes pour augmenter la sécurité.

  7. Cartes magnĂ©tiques ou codes : En plus des clĂ©s, certaines serrures de sĂ©curitĂ© peuvent utiliser des cartes magnĂ©tiques, des codes ou d’autres mĂ©thodes d’authentification pour dĂ©verrouiller la porte.

  8. SystĂšmes Ă©lectroniques : Certains modĂšles de serrures de sĂ©curitĂ© intĂšgrent des composants Ă©lectroniques, tels que des capteurs biomĂ©triques, des Ă©crans tactiles, ou des systĂšmes de contrĂŽle d’accĂšs Ă©lectroniques.

  9. Installation professionnelle recommandĂ©e : En raison de leur complexitĂ© et de leurs caractĂ©ristiques avancĂ©es, l’installation de serrures de sĂ©curitĂ© est souvent recommandĂ©e d’ĂȘtre rĂ©alisĂ©e par des professionnels pour garantir un fonctionnement correct et une sĂ©curitĂ© optimale.

  10. Normes de sĂ©curitĂ© : Les serrures de sĂ©curitĂ© peuvent ĂȘtre conformes Ă  des normes de sĂ©curitĂ© spĂ©cifiques, ce qui garantit qu’elles rĂ©pondent Ă  des critĂšres Ă©tablis en matiĂšre de rĂ©sistance et de fiabilitĂ©.

  11. CompatibilitĂ© avec d’autres dispositifs de sĂ©curitĂ© : Certaines serrures de sĂ©curitĂ© peuvent ĂȘtre intĂ©grĂ©es Ă  des systĂšmes de sĂ©curitĂ© plus vastes, tels que des systĂšmes d’alarme, des camĂ©ras de surveillance, ou des systĂšmes de contrĂŽle d’accĂšs.

En rĂ©sumĂ©, une serrure de sĂ©curitĂ© est conçue pour offrir une protection renforcĂ©e contre les tentatives d’effraction. Elle intĂšgre des fonctionnalitĂ©s avancĂ©es, des matĂ©riaux de haute qualitĂ©, et des mĂ©canismes de verrouillage sophistiquĂ©s pour assurer la sĂ©curitĂ© d’une porte rĂ©sidentielle ou commerciale.

Serrure connectée

Une serrure connectĂ©e, Ă©galement connue sous le nom de serrure intelligente, est un dispositif de verrouillage qui utilise la technologie sans fil pour se connecter Ă  d’autres appareils, gĂ©nĂ©ralement via Bluetooth, Wi-Fi ou d’autres protocoles de communication. Voici une description gĂ©nĂ©rale des caractĂ©ristiques courantes d’une serrure connectĂ©e :

  1. ContrĂŽle Ă  distance : L’une des caractĂ©ristiques clĂ©s d’une serrure connectĂ©e est la possibilitĂ© de la contrĂŽler Ă  distance Ă  l’aide d’un smartphone, d’une tablette ou d’un autre appareil connectĂ©. Cela permet aux utilisateurs de verrouiller ou de dĂ©verrouiller la porte, mĂȘme s’ils ne sont pas physiquement prĂ©sents.

  2. Applications mobiles : Les serrures connectĂ©es sont gĂ©nĂ©ralement associĂ©es Ă  des applications mobiles dĂ©diĂ©es. Ces applications offrent une interface conviviale permettant aux utilisateurs de gĂ©rer les autorisations d’accĂšs, de recevoir des notifications d’activitĂ© et de visualiser l’historique des verrouillages/dĂ©verrouillages.

  3. ContrĂŽle d’accĂšs : Les serrures connectĂ©es permettent souvent de dĂ©finir des autorisations d’accĂšs spĂ©cifiques pour diffĂ©rentes personnes. Cela peut inclure la possibilitĂ© d’envoyer des clĂ©s virtuelles Ă  des invitĂ©s pour un accĂšs limitĂ© dans le temps.

  4. IntĂ©gration avec d’autres dispositifs intelligents : Les serrures connectĂ©es peuvent ĂȘtre intĂ©grĂ©es Ă  des systĂšmes domotiques plus larges. Par exemple, elles peuvent ĂȘtre synchronisĂ©es avec des systĂšmes d’alarme, des camĂ©ras de sĂ©curitĂ© ou des thermostats intelligents.

  5. ContrĂŽle vocal : Certaines serrures connectĂ©es prennent en charge les assistants vocaux tels qu’Amazon Alexa, Google Assistant ou Apple HomeKit, permettant aux utilisateurs de contrĂŽler la serrure par la voix.

  6. Notifications d’activitĂ© : Les utilisateurs peuvent recevoir des notifications en temps rĂ©el chaque fois que la serrure est utilisĂ©e. Cela peut inclure des alertes sur les verrouillages/dĂ©verrouillages, les tentatives d’intrusion, etc.

  7. Alimentation : Les serrures connectĂ©es sont gĂ©nĂ©ralement alimentĂ©es par des piles. Certains modĂšles ont une autonomie de plusieurs mois, voire plusieurs annĂ©es, en fonction de la frĂ©quence d’utilisation.

  8. SĂ©curitĂ© : Les serrures connectĂ©es intĂšgrent souvent des fonctionnalitĂ©s de sĂ©curitĂ© avancĂ©es, telles que la dĂ©tection d’intrusion, la cryptographie pour la communication sans fil et la possibilitĂ© de verrouiller/dĂ©verrouiller manuellement en cas de problĂšme.

Il est important de noter que la sécurité des serrures connectées est une préoccupation majeure, et les fabricants mettent en place des protocoles pour minimiser les risques de piratage et de compromission. Il est recommandé de choisir des serrures connectées de fabricants réputés et de prendre des mesures pour sécuriser les dispositifs, comme la mise à jour réguliÚre des logiciels et le renforcement des paramÚtres de sécurité.